8 et 9 juin à Aubagne

40 spectacles gratuits 33 heures de musique non-stop 800 artistes de la région, amateurs et professionnels 35 cultures issues de 24 pays d’origine 5 scènes simultanées en plein air 50 associations, 8 structures partenaires

48h durant, de pays en pays, les cultures se sont succédées sur scène : les danses provençales, occitanes côtoyaient la capoeira brésilienne, les doudouks arméniens les tambours africains, le rap s’est associé aux chants comoriens, le oud accompagnait les voix du monde, la même musique tsigane a réuni roms et « gadjos »… Présents pour la première fois en Provence-Alpes-Côte d'Azur en si grand nombre et dans une même ville, les artistes amateurs ou professionnels ont conjugué leurs talents pour offrir au public des spectacles aux couleurs de l’humanité. Autour des rives de la Méditerranée, les danses se sont harmonisées, les sons et les voix se sont unis dans des répertoires autant savants que populaires de chants sacrés, traditionnels ou contemporains. Symbole du cosmopolitisme régional, « Le Monde est chez nous », source d’inspirations métissées et de créations originales a permis d'enrichir notre vision du monde.

Couverture Le monde est chez nous

Un PASSO-CARRIERO méditerranéen et afro-américain

Samedi 8 juin, plus de 300 musiciens ont déambulé dans les rues de la ville d’Aubagne : tambourinaires, fanfares, bandas, cornemuses, zurnas, mandolines, tambours brésiliens... se sont associés pour célébrer l’unité et la diversité des cultures, appelées désormais de plus en plus à vivre ensemble dans les mêmes villes et les mêmes régions, dans le respect de ce qui les différencie, comme dans le plaisir de les réunir.

800 artistes sur les SCÈNES du « Monde est chez nous »

Samedi 8 et dimanche 9 juin, sur cinq scènes simultanées dressées sur les places d’Aubagne, ont été présentés en plein air, 40 spectacles gratuits. Pendant deux jours se sont enchainés des prestations préparées par des associations, des groupes amateurs et professionnels de haut niveau. Le public était présent, convié à prendre part à cette grande fête autour des scènes créoles, gitanes, ou du grand balèti…

Le VILLAGE associatif aux couleurs du monde

Au cœur de l’événement, un village associatif ouvert au public dès 12h30, a mis en lumière les patrimoines culturels issus de la diversité. Il a permis de présenter les actions artistiques permanentes réalisées par les nombreuses associations de la région œuvrant pour certaines à promouvoir la culture régionale et pour d’autres à permettre aux personnes venues d’autres régions ou pays de maintenir et partager une pratique vivante de leurs cultures d’origine.