Le dispositif

Qu'est-ce que (((TROP PUISSANT)))?

L’opération (((Trop Puissant))) s’inscrit dans le cadre de la convention d’application annuelle relative à l’action culturelle et artistique entre la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, la Direction régionale des affaires culturelles et les Rectorats des académies d’Aix-Marseille et de Nice.
Elle s’inscrit également dans le cadre des orientations des programmes « prévention-santé » et du Plan régional des musiques actuelles de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

visuelTP17

 

L'OPÉRATION (((TROP PUISSANT)))
UNE INITIATIVE DE LA RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR 

MISE EN ŒUVRE ET COORDONNÉE PAR LA RÉGIE CULTURELLE RÉGIONALE

Le programme national de sensibilisation et d’information pour une bonne  gestion sonore (en application du décret bruit du 15 décembre 1998) a pour but d’amener à une prise de conscience et de favoriser une modification des comportements aussi bien des professionnels que des publics jeunes. Lancée en 2002 par la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, (((Trop Puissant))) est une campagne d’information, de sensibilisation et de prévention des risques auditifs liés à l’écoute et à la pratique des musiques amplifiées, auprès des lycéens et apprentis.

MIEUX GÉRER SON ENVIRONNEMENT SONORE...

La mise en œuvre du projet (((Trop Puissant))) intervient dans un contexte marqué par :

  • L’augmentation de l’écoute et des pratiques musicales chez les jeunes
  • L’augmentation des niveaux sonores émis dans les concerts, les discothèques...
  • L’utilisation fréquente des baladeurs MP3 et téléphones portables
  • La méconnaissance des risques et des méthodes de protection chez les personnes exposées

...POUR PRÉSERVER LE PLAISIR DE L’ÉCOUTE 

Les musiques amplifiées constituent, par la pratique ou l’écoute, la première activité culturelle des jeunes.
Les hauts niveaux sonores, et les temps d’écoute de plus en plus long peuvent provoquer des lésions irréversibles sur l’appareil auditif. L’objectif de cette opération régionale est donc de:

  • Sensibiliser les lycéens aux risques somatiques et psychiques liés à l’écoute et à la pratique des musiques amplifiées et à l’exposition aux décibels.
  • Amener les jeunes à adopter des comportements visant à une meilleure gestion sonore et une meilleure pratique musicale au quotidien

 UNE TOURNÉE RÉGIONALE À DESTINATION DES LYCÉENS ET APPRENTIS

Un appel à projet est lancé auprès de chaque établissement de la région
Une séance dure 1h45 heure et peut accueillir 150 à 200 élèves
Au total 29 séances de sensibilisation sont réparties chaque année sur l’ensemble du territoire régional
Une personne relais est nécessaire au sein des équipes pédagogiques de chaque lycée et CFA concerné pour assurer le lien avec l’équipe de prévention et relayer l’information dans l’établissement auprès des élèves et enseignants.

UNE ANIMATION-CONCERT DE PRÉVENTION

  • Les séances sont animées par des groupes musicaux de la région, en collaboration avec des professionnels de l’acoustique, de la prévention...
  • Un principe d’animation dynamique et musicale : les musiciens sont en situation de concert et abordent des thèmes aussi variés que le son amplifié, la physiologie de l’oreille, les risques de traumatismes et les éléments de prévention.
  • Un mode interactif alternant des illustrations graphiques, sonores et vidéos, des tests et simulations auxquels les élèves sont invités à participer.
  • Les salles de spectacles et notamment les scènes musiques actuelles accueillent l’opération. Elles aident à l’organisation technique des séances et sont les relais d’information auprès de leurs publics (musiciens, amateurs, professionnels, techniciens, public jeune...)
  • Une évaluation du dispositif de prévention. Un questionnaire à destination des élèves est distribué aux référents en fin de séance. Il permet d’évaluer l’impact des interventions sur les lycéens et apprentis. Les équipes pédagogiques des établissements sont également invitées à participer au processus d’évaluation par le biais d’un questionnaire spécifique.

UN COMITÉ DE PILOTAGE 

Il est composé de :

  • Plusieurs Directions de la RÉGION PROVENCE-ALPES-CÔTE D’AZUR : Direction de l’Education, Direction de la Formation et de l’Apprentissage, Direction des Politique de Santé, du Social et de Prévention, Direction de la Communication, Direction de la Culture, Service Presse.
  • LA RÉGIE CULTURELLE RÉGIONALE
  • LES ACADÉMIES d’Aix-Marseille et de Nice
  • LA DRAAF (Direction Régionale de l’Alimentation, de l’Agriculture et des Forêts) de Provence-Alpes-Côte d’Azur
  • L’ARDIR (Association Régionale des Directeurs des C.F.A. de Provence-Alpes-Côte d’Azur)

DES PARTENAIRES

  • Une association spécialisée de la prévention : URAPEDA PACA (Union Régionale des Associations de Parents d’Enfants Déficients Auditifs)
  • IDOVA, société en recherche et développement sur l'accessibilité,  intervenant pour le compte d'URAPEDA
  • LES SALLES DE MUSIQUES ACTUELLES ET DE SPECTACLE, LES THEATRES ET MJC
  • LA SACEM 

LE CONTENU DES SÉANCES

Musiques amplifiées et volume sonore
Caractéristiques des musiques amplifiées et des instruments.
Des années 30 à nos jours : l’évolution des musiques

Le son
Définition, fréquence et timbre / intensité sonore : décibels, règles...
Loi de propagation et de réflexion / le son en concert :
Chaîne d’amplification, retour, façade...
Démonstration d’une balance

Le système auditif
Description et fonctionnement / Traumatismes et lésions / expérimentations

Les moyens de protection
Les protections auditives / La gestion de son environnement sonore

La législation
Loi bruit du 31 décembre 1992 / Décret du 15 décembre 1998

Durant la séance le groupe joue trois morceaux de musique

Flyer Trop Puissant - PDF 1.5 Mo

DES OUTILS PÉDAGOGIQUES

  • UN LIVRET PÉDAGOGIQUE EST DIFFUSÉ. Il explique l’histoire de l’amplification sonore, les aspects techniques du son et la physiologie de l’oreille. Ce document reprend tous les sujets traités lors de la séance et permet de mieux comprendre les risques liés à l’écoute des musiques amplifiées. Il précise les moyens de protection, les lieux d’information et la législation
  • Une VIDÉO de 30 mn d'une animation-concert est accessible en ligne
  • Un FLYER largement diffusé auprès des élèves, support qui délivre les messages essentiels de prévention des risques auditifs
  • UNE AFFICHE DE PRÉVENTION : « les bons réflexes pour préserver ses oreilles » à l’attention des infirmeries des établissement scolaires et CFA
  • UN DIAPORAMA réactualisé chaque année : support pédagogique utilisé par les musiciens pendant les séances de prévention
  • DES PROTECTIONS AUDITIVES (bouchons d’oreilles) sont distribuées à chaque participant